Catégories
Voyages

La suite de l’aventure

Nous y réfléchissons. Nous y travaillons aussi, autant que faire se peut. Le retour à la vie à terre est un véritable enracinement. Les règles changent, s’imposent à nous. La notion du temps n’est plus la même, ici on prévoit des mois à l’avance, parfois des années, alors qu’en mer on s’adapte tous les jours à l’imprévisible, les plans évoluent en permanence.

S’installer requiert de nombreuses démarches et engagements qui sont autant d’obstacles à notre prochain déracinement. Pourtant il faut y penser rapidement à cette nouvelle aventure, avant qu’elle nous échappe. Nous n’avons plus 25 ans ni même 35, nos parents prennent de l’âge, nos enfants grandissent aussi. Préparer un voyage digne de ce nom demande beaucoup de temps, plusieurs années quand de chronophages activités professionnelles et têtes blondes se mêlent à notre emploi du temps.

Oleo est vendu. Mon cher petit voilier va continuer sa route et c’est tant mieux, il est fait pour voyager. Il ne nous convient plus pour une raison on ne peut plus banale : la famille s’agrandit, notre adorable petit Tristan est arrivé il y a 2 semaines et nos filles ne sont plus des bébés… on cherche donc activement plus grand et tout aussi solide.

Aussi, nous réfléchissons activement à l’art et la manière de pérenniser notre prochain choix de vie. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Je suis personnellement passionné par tout ce que j’entreprends, mon boulot, mes activités, notre famille. Mais la mer me manque trop. Elle est mon moteur, mon inspiration.

On visite donc régulièrement des bateaux dans l’espoir de trouver celui qui convient. Solide, bien isolé, faible tirant d’eau, manœuvrant, optimisé pour la vie à bord, l’autonomie complète, l’exploration du monde. Si possible en alu sinon en acier, échouable, sans travaux lourds à réaliser, à un tarif qui nous permettrait de partir sans tarder. Donc exit les intérieurs luxueux, le tout option, etc. affaire à suivre.

Ce blog reprend son titre original, « AITA », que j’aurais donné à mon premier bateau s’il n’avait pas de nom. « ai’ta » est une interjection en langue bretonne qui signifie « courage ! », pour se rappeler qu’il faut toujours aller de l’avant, quels que soient les obstacles.

2 réponses sur « La suite de l’aventure »

Coucou Anne-Sophie et Guillaume,

Je vous adresse mes félicitations pour la naissance de votre petit Tristan à qui je souhaite la bienvenue. Charlie et Axelle doivent être émerveillées de la venue de ce petit frère et aussi la joie des parents de pouvoir compter sur un futur moussaillon pour votre prochain projet de navigation.
J’embrasse toute la petite famille.

Bonjour Michèle, merci pour ton message ça nous fait très plaisir. Oui le petit Tristan grandit bien et fait la joie de la famille, les petites grandissent bien aussi, la vie à terre leur permet d’avoir plein d’amis et d’activités. Nous espérons que tu te portes bien et on t’embrasse aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *