New-York, New-York

New-York ! Enfin, nous y sommes. Après 4 jours de navigation pénible entre des calmes et des vents jusqu’à 40 noeuds, la statue de la Liberté et Manhattan se dessinent sous nos yeux. Que dire de l’émotion ressentie lorsqu’Oleo passe sous la flamme de la belle dame ?

555-IMG_4930

Le bateau est à la bouée le long de Riverside Park. On y passe 4 jours fantastiques. Toutefois, la vie en bateau, avec des petits, a ses contraintes. Notre temps est partagé : un tiers pour les visites (Central Park, le MET, Times Square, Greenwich village, Colombus circle, les rues de Manhattan), un tiers pour les balades à petits pas et les jeux d’enfants (on connait tous les toboggans et balançoires à des lieux à la ronde), un tiers pour l’utilitaire (courses, magasin de bricolage, achat de téléphones, maintenance du bateau, douches et lessive).

555-P5112640

Encore un fois, on se dit que c’est trop court, il faudra revenir…

555-P5102535

On retrouve aussi le dernier jour Vitavi et Krysfil. On fait connaissance avec Coco Jet et Siminoé. Samedi soir, il y a 11 enfants de 16 à 3 ans sur Vitavi tandis que sur Krysfil nous sommes 7 adultes et la benjamine, Axelle. Champagne et foie gras à l’apéro, ça commence bien !

555-20160514_194825

Dimanche, nous reprenons la route vers Long Island et Cape Cod, nos dernières destinations (prévues) américaines.

555-P5152744

Petite revue en image de notre périple à New-York :

Tout d’abord, en route vers New-York et l’arrivée sur Manhattan

Ensuite, Manhattan, visite et jeux

Puis des vues de New-York, buidings et ponts

 

Télécharger au format PDF (imprimable)

8 réflexions au sujet de « New-York, New-York »

  1. Régis LESAGE

    Bonjour les amis,
    New York au mitan du voyage, peut-on faire mieux ?
    Je suis attentivement votre progression depuis le premier jour. Jamais rassasié de vos commentaires, je guette les suivants avec impatience. Chemin faisant, j’approfondis mes connaissances en géographie. Je découvre les Bahamas sauvages avec le vieil homme, ses poules et ses moutons, j’évite les endroits bourrés de riches touristes, remonte les Water-ways, éprouve de l’émotion devant l’ours qui nage, mais j’échappe aux corvées d’avitaillement, au roulis qui empêche le repos, aux fatigues dus aux enfants qu’on doit occuper et distraire, au nécessaire entretien du bateau.
    Pour ma part, Jaoul va s’élancer sur les flots à partir du 2 juin vers les Scilly avec Armelle, mon équipière (non pas celle de Jean le Suisse, une autre, une bretonne de Bréhat rencontrée sur le ouaibe) . Les Scilly pour pêcher du bouquet, déguster du homard, pêcher du colin. Oui, Armelle est une passionnée de pêche. Puis, ça sera selon l’humeur et le vent : Espagne, Portugal, Porto Santo… Ou bien l’Irlande. On a toute la saison pour se gaver de l’air du large, de criques insoupçonnées, de rencontres inattendues.
    Et vous ? L’année qui suis sera plus froide. Quid du Groenland ?
    A quand votre retour en France, pour vous accueilir ?
    Bonne route les Amis !
    A bientôt,
    Régis

    Répondre
    1. Guillaume

      Salut Régis. Merci pour ce commentaire qu’on a lu avec attention ! Nous sommes heureux de savoir que Jaoul prendra la mer, les scilly sont excellentes pour la pêche. Même nous qui sommes de piètres pêcheurs avons attrapé plusieurs poissons. Quelle que soit la destination choisie nous vous souhaitons de profiter un maximum de ce que la mer et ses côtes pourront vous offrir. De notre côté, après avoir visité New York nous rattrapons le retard en mettant le cap au nord. Mouillés quelque part vers Rhode Island je peste contre les prévisions météo qui nous annoncent un coup de NE, alors que les pilot charts nous font espérer du SO. Oleo aurait besoin d’un nettoyage, on va s’avancer jusqu’au Cape Cod, espérer échouer et croiser des baleines et des phoques pour montrer à nos filles. Nous sommes préparés à aller toucher le cap Farvel au Groenland, qui vient tout juste de se séparer de sa mer de glace ! Notre route devrait longer la côte E de la Nouvelle Écosse puis la côte O de Terre-Neuve, suivi d’une semaine de nav jusqu’à la pointe sud du Groenland, un peu de temps sur place puis un retour via l’Irlande ou l’Islande suivant les prévisions météo, en partant si possible fin juillet avant le retour des dépressions. Voilà, ce ne sont que des prévisions. Bon vent et à bientôt !

      Répondre
  2. Régis LESAGE

    Bonjour Anso, bonjour Guillaume,
    vous pénétrez à présent une contrée mythique. Elle évoque Melville, les capitaines courageux qui chassaient la baleine, les chantiers navals de Newport qui sentent encore le bois fraîchement raboté et le coaltar, les indiens Wanpanoag, : ce sont eux qui apprirent aux colons venus d’Europe à chasser la baleine.
    J’aime cette région qui m’a fait tant rêver et sur laquelle je me suis documenté pour situer une partie de ma nouvelle « Chanter pour les vieux ».
    Bonne visite en ces lieux.
    Bisous aux petites,
    Régis

    Répondre
    1. Guillaume

      Bonjour Régis. Nous profitons bien de cette magnifique région en effet, dès demain nous partons pour la pointe du Cape Cod, on espère voir quelques baleines en route, avant de découvrir Provincetown et en attendant une fenêtre pour le Canada. A Barnstable la zone de nav est magnifique, très protégée, pleine de dunes de sable et certainement de poisson vu le nombre de barques de pêche qui s’y promènent. Il y a aussi (enfin !) assez de marnage pour échouer. L’hélice avait besoin d’être nettoyée, graissée et refixée sur son support. Bons préparatifs pour le prochain départ et à bientôt.

      Répondre
  3. E U Mason

    Marvellous family — hope you can see the neap tide – the tidal bore – in the Bay of Fundy, and beautiful Cape Breton in Nova Scotia.

    Répondre
    1. Guillaume

      Thank you for your comment. We lack time to go in the Bay of Fundy but we will return to view the tidal bore! We are visiting the east coast of Nova Scotia.

      Répondre
  4. juliette BARBEROT

    Bonjour l’équipage,
    je comprend l’émotion lors du passage près de cette grande dame Liberté, je me souviens avoir été émue aux larmes en 2015 en la voyant si belle, si près et que dire de NYC!! c’est grand mais je m’y étais sentie plutôt bien. Je rêve d’y retourner. C’est chouette que vous ayez eu le temps de visiter autant de choses avec en plus toutes vos obligations de navigateurs.
    Bon voyage vers le nord. je vous embrasse

    Répondre
    1. Guillaume

      Bonjour Juliette. Oui nous avons été très émus de passer à côté de la statue, en bateau c’est l’idéal car on peut l’approcher de près. Ensuite nous avons découvert New-York ville avec beaucoup de plaisir, c’est un endroit vraiment agréable et impressionnant, les grandes avenues toutes droites, Central Park en plein milieu, les magasins, l’ambiance, on ne regrette pas cette escale. Bises et à bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *