Catégories
Articles d'Anso Atlantique 2015 Voyages

Saints et Saintes donnez-nous la patience

La flotille carentanaise se dirige vers l’archipel de la Guadeloupe. Aqua Vitae et Oleo prennent la tête avant de se faire doubler par Orca et talonner par Jonathan. On arrive tous ensemble aux Saintes pour faire la chasse à la bouée devant le village. Hélas, si Orca et Jonathan ont de la chance, Aqua Vitae et Oleo restent en rade.

555-20160104_100710

Comme la patience n’est pas le fort de notre capitaine, on se dirige vers d’autres lieux de mouillage, sans grand résultat. On est le 2 janvier et c’est bondé. Mais que font les gens ? Ne bossent-ils jamais ? On tente bien 4 ou 5 fois de jeter l’ancre, mais soit il y a trop de fond, soit on se retrouve trop près d’autres bateaux, c’est à s’arracher les cheveux ! Finalement, Oleo revient devant le village pour attendre qu’une bouée se libère en posant l’ancre par 15m.

555-20160103_082444

Le lendemain, après un passage à terre, café, glace, shopping, on aperçoit une bouée bien placée abandonnée. Ni une, ni deux, je prends l’annexe pour aller réserver l’emplacement tandis que Guillaume remonte l’ancre en quatrième vitesse. Nous serons mieux ici, ça roule nettement moins. Ici, on joue à qui va à la chasse perd sa place. Dès qu’une bouée près du rivage se libère, les bateaux des lignes de fond se précipitent dessus. (A ce jeu, les coques en métal ont un avantage non négligeable, les autres ne s’y frottent pas.)

555-20160103_175245

On goûte la douceur de vivre, le panorama. On l’apprécierait d’autant plus si Axelle n’avait pas la fièvre depuis trois jours. C’est bien la première fois depuis notre départ qu’une des petites tombe malade. Au quatrième jour de fièvre, on décide d’aller consulter. Le médecin de l’île habite dans une maison en forme de bateau, c’est prometteur. Toutefois, après nous avoir dit qu’elle ne pèse ni ne mesure les enfants, que si Axelle n’est toujours pas diversifiée à un an, ça ne fait rien et qu’on ne devrait pas vacciner les petits hormis le DT Polio, on commence à se poser des questions. Bref, elle conclut qu’Axelle a une poussée dentaire, paracétamol et advil pendant trois jours. Pourquoi pas.

555-20160104_092244

Le lendemain, bonne nouvelle, la fièvre est tombée. Cependant, Axelle est couverte de boutons rouges de la tête aux pieds. On décide de retourner au cabinet médical. Comme il est fermé, on se rabat sur le pharmacien qui nous donne un avis tout à fait rassurant. Deux jours plus tard, il n’y a plus rien et mademoiselle retrouve sa bonne humeur, il était temps, un jour de plus et soit elle passait par dessus bord, soit c’est nous qui sautions !

555-20160104_103228

Les jours passent entre balades, visite du fort Napoléon, glaces, courses, restaurants, baignades et PMT (palmes, masque, tuba) au pain de sucre. Axelle fait ses premiers pas vacillants. Y a pire comme vie. Mais on a envie d’avancer, on doit avancer. Notre planning nous oblige à faire des choix, on ne peut pas tout voir, tout faire. Après discussion, on décide à contre coeur de sacrifier la Guadeloupe, on partira directement vers Antigua et Barbuda. ça nous laisse des choses à voir pour la prochaine fois qu’on viendra par ici…

555-20160104_103223

Une réponse sur « Saints et Saintes donnez-nous la patience »

Oh petite louloute..
Elle marche pour de vrai alors !!! Ca a dû être bien long quand même. J’espère que tout ca est loi derrière vous (l’avantage d’écrire 16 jours après ta publication, c’est que normalement je ne mouille pas trop !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *