La boucle est bouclée

Mais le voyage n’est pas terminé !

boucle

Nous ne l’avons pas volée cette nuit au mouillage de Tiumpan sur l’île de Lewis. Nous avions presque oublié à quel point la houle peut être désagréable. La traversée Féroé-Ecosse s’est chargée de nous le rappeler. Pauvre Charlie, malade deux jours durant. De mon côté, j’ai utilisé mon dernier patch contre le mal de mer.

Au matin, nous reprenons la route vers Skye. Nous avons peu de temps pour descendre avant l’installation d’un vent de sud-ouest. C’est pitié que de traverser un si bel endroit si rapidement. Guillaume ne compte plus les nuits de veille entrecoupées de trop brefs repos.

La fin du voyage approche. Nous raclons les fonds de cale. Au menu, de la soupe américaine en boite. Un liquide brunâtre dans lequel surnage quelques morceaux de viande et de légumes présentant un vague air de parenté avec un pot-au-feu, sans en avoir le goût. Nous pensons avec nostalgie à celui de Lafko.

6 jours sans poser le pied à terre. L’Ecosse avalée d’une traite. Lors d’une pause pour attendre la renverse du courant, Guillaume change la courroie d’alternateur qui nous a lâchés pendant la nuit.

Oleo arrive sur le sol irlandais et croise le sillage laissé l’été dernier. Nous avons bouclé la boucle ! Tous les quatre, en famille, sur notre beau voilier, nous nous retrouvons à Bangor où nous nous étions arrêtés il y a plus d’un an. C’est une étape, mais pas un achèvement. Nous ne sommes pas encore chez nous.

Août touche à sa fin. Nous éprouvons des sentiments contradictoires. D’un côté, si proche de la France, nous avons hâte d’arriver, retrouver nos familles, nos amis, le terre ferme, nous lancer de nouveaux défis. D’un autre côté, quitter notre cocon ne sera pas facile. Peut-être nous noyer dans la masse des gens et des tracas, changer à nouveau de vie, pour le meilleur et pour le pire…

Et cette fois, c’est décidé, je prends l’avion avec les filles à Dublin pour m’occuper de notre réinstallation à terre pendant que mon capitaine de mari ramène Oleo sur la côte française.

 

Télécharger au format PDF (imprimable)

17 réflexions au sujet de « La boucle est bouclée »

  1. MALET

    Bravo !! L’aventure d’une vie. La première d’une longue série ? Anne So, tu ne veux pas repasser par les mouillages rouleurs des Scilly’s ? Guillaume, tu fais le retour en solo ? Un peu short pour la rentrée ? Prenez votre temps et profitez de ces moments exceptionnels. On vous embrasse.

    Les Malet’s

    Répondre
    1. Guillaume

      Salut les Malet. Oui, Anso rentre en avion après avoir bouclé la boucle. Oui le capitaine continue jusqu’en France pour ramener le navire. Et effectivement ça va être un peu tard pour la rentrée… a vrai dire nous avions prévu un voyage de 2 ans à l’origine et décidé de raccourcir un peu pour que Charlie puisse faire une année (presque) entière à l’école, Anso recommencer à travailler à partir d’Octobre et remettre Oleo en état pour une expédition en été 2017. L’avenir nous dira comment tout cela va se goupiller. On a hâte de vous revoir, à très bientôt !

      Répondre
      1. Malet

        Fantastique. Un retour plein de projets…
        Nous avons aussi plein de choses à vous raconter. Si besoin d’un coup de main pour une nav et suivant mes dispos, n’hésites pas.
        On vous embrasse tous et bonne route jusqu’à Dublin.

        Laurent

        Répondre
        1. Guillaume

          Bonjour Laurent. Ça y est, les filles ont pris l’avion à Dublin, Anso s’est lancée dans les démarches de notre installation tandis que le capitaine redescend en solo avec son embarcation. On a hâte de vous revoir et d’échanger nos expériences et idées autour d’un café ! Puisse la météo s’arranger un peu pour que je puisse évoluer au sud… la semaine à venir n’est pas très engageante pour l’instant. Trace et articles seront mis à jour au fur et à mesure, il est probable que je passe par Quiberon en me rendant à La Rochelle. Bises à vous tous et à bientôt.

          Répondre
    1. Guillaume

      Merci François et continue de nous faire rêver sur ton blog en faisant attention aux orages. Décidément je ne pensais pas que les États-Unis seraient aussi foudroyants ! Passe le bonjour à la flottille et bises de Bangor en Irlande.

      Répondre
  2. Michele

    Bravo et bon courage Anne-Sophie pour votre réinstallation à terre et souhaite à Guillaume un bon vent pour son retour en France en solo.
    Je pense bien à vous et je vous embrasse.

    Répondre
  3. Bruno Aizier

    Super ! Bravo pour une superbe boucle : succès bien mérité, fruit de compétences, de préparation, de ténacité, notamment. Lors de notre rencontre à Bangor l’an dernier, puis à Brest, nous avions eu toute confiance en vous (Bateau, équipage, skipper).
    A bientôt, avec les amitiés de TimShell

    Répondre
    1. Guillaume

      Bruno et Catherine bonjour. Oui c’est effectivement ici que nous nous sommes croisés, à Bangor. Nous nous en souvenons très bien. Merci pour la confiance que vous nous témoignez. En espérant vous revoir bientôt !

      Répondre
  4. juliette BARBEROT

    Quelle belle aventure … avant la suivante.
    Merci encore vraiment de nous avoir fait partager tous les paysages, des beaux moments comme ceux plus difficiles. Vos écrits sont très agréables à lire.
    Bon courage pour la reprise de la vie sur terre ferme. je vous embrasse

    Répondre
    1. Guillaume

      Bonjour Juliette. Nous voyons que tu n’es pas dupe, oui il y aura certainement une suite, ce voyage nous donne beaucoup d’idées et toutes ces régions que nous avons parcourues à toute vitesse, on aimerait y passer plus de temps pour les apprécier à leur juste valeur. Grâce à toi et à tous ceux qui nous témoignent leur sympathie sur ce blog nous trouvons la force de le maintenir, encore merci. Bises de tout l’équipage.

      Répondre
  5. Sigrid

    Vous l’avez fait !!! Félicitations! Et merci de nous avoir fait partager d’une plume toujours irrésistible les grandes et moins grandes heures de ce superbe voyage. Il faudra en faire un bouquin (tome I…)
    Bon retour en avion et bateau respectivement, pas de pression pour l’école de Charlie (vraiment pas.
    ..) et on vous attend à Maisons Alfort !
    Grosses bises

    Répondre
    1. Guillaume

      Merci Sigrid. Les bouquins sur les voyages en bateau ne manquent pas. Mais c’est vrai, après avoir vécu tant de belles choses, la tentation est grande d’écrire un livre pour pérenniser et partager cette expérience, ces beaux endroits qui méritent qu’on y passe plus de temps, ces émotions que l’on a quand on voyage autour du monde et cette vision plus objective qu’on vient d’acquérir sur la préparation et la réalisation d’un grand voyage en bateau. Bises et à très bientôt en France.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *