Lectures en 2014

Petites critiques d’ouvrages (parmi d’autres) lus en 2014…

La voie des glaces

La voie des glacesOlivier Pitras

Ce livre est l’un de ceux qui me donnent envie d’aller naviguer dans ces magnifiques régions nordiques. Le voilier de l’auteur fait partie de la première vague à avoir emprunté avec succès le passage du Nord-Ouest. L’Arctique ! Nombreux sont ceux qui en ont fait une passion après avoir mis les pieds dessus et Olivier fait sans aucun doute partie de ces navigateurs.

Les naufragés des Auckland

Naufragés des AucklandFrançois Édouard Raynal

L’incroyable témoignage d’un naufrage sur une île froide et aride en 1864. Pour les amateurs d’histoires de survie, ce récit riche d’enseignement se lit d’une seule traite. La situation est désespérée, mais les membres de l’équipage sauront faire preuve de toutes les qualités nécessaires à leur salut : organisation, culture, savoir-faire, imagination, courage et persévérance.

Dans des conditions extrêmes ils réussiront à construire une forge et de nombreux outils pour lutter contre le froid et la faim… un livre génial.

Au cœur de l’Antarctique

Au coeur de l'AntarctiqueErnest Shackleton

L’histoire de la conquête du pôle Sud à grand renforts des moyens de l’époque : grand voilier lourdement chargé en hommes, animaux et matériel, construction d’un véritable campement au départ de l’expédition… on découvre la condition des explorateurs d’une époque où l’Antarctique reste une terre inconnue, la motivation et l’émerveillement de ces hommes pour la découverte d’un monde nouveau.

A fleur de l’Âme

A fleur de l'AmeChristian Guillain

On raille beaucoup cet ouvrage un peu décapant qui se veut une suite de « Le bonheur sur la mer » (Laffont), qui fut un gros succès en son temps. Mais je l’aime bien ce Christian sans limite, à la merci de ses envies. Il est la caricature du navigateur qui ignore les barrières, celles de la bienséance tout comme celles de la raison. Un vagabond de toutes les mers du globe, « outsider » assoiffé d’aventures partagées à sa façon dans ce livre débridé.

Histoires de partir

Histoires de partirMarie et Hervé Nieutin

Un beau travail que cet ouvrage à lire de manière chronologique ou thématique. Une année sabbatique classique aux Antilles, en cata habitable et en famille, achat et revente du bateau compris. L’expérience des auteurs est utile pour tous ceux qui envisagent un projet similaire. Une aventure que l’on a plaisir à lire, des points de vus parfois subjectifs mais abordés simplement et avec beaucoup d’humour… je recommande.

Robinson des mers du Sud

Robinson des mers du SudTom Neale

Robinson volontaire, Tom Neale a choisi son île et s’y est installé des années durant. Son récit raconte l’histoire de la préparation de ce projet fou, de l’installation et de la vie de l’auteur sur ce petit ilot perdu dans le pacifique, avec quelques anecdotes liées aux rares visiteurs qu’il a pu accueillir. Le récit intéressant d’un aventurier qui abandonne tout pour réaliser son rêve.

Objectif : pôle Nord de nuit

Objectif pôle Nord de nuitMike Horn

Ce suisse amateur de défis les plus fous décide, avec son ami Borge Ousland, d’atteindre à pied le pôle Nord à la pire période de l’année. Mike fait partie de ces aventuriers à la recherche de l’exploit que personne n’a encore tenté, préparé et exécuté avec tout ce que les moyens de notre époque permettent pour y arriver, puis partagé avec enthousiasme en excellent communicateur qu’il est.

Capitaine Hatteras et le passage du Nord-Ouest

uguenMaurice Uguen

La passion de l’auteur pour le radio-amateurisme est intéressante, ainsi que quelques anecdotes. En revanche, les nombreuses considérations négatives sur ses équipiers et valorisantes pour lui-même sont en trop. Compte tenu du titre de l’ouvrage et de sa couverture je m’attendais à un récit en rapport avec le passage… au final ce livre me laisse perplexe.

Télécharger au format PDF (imprimable)

3 réflexions au sujet de « Lectures en 2014 »

  1. Régis

    J’ai lu, dans les années 70,  » le bonheur sur la mer ». Il ne m’en reste que le souvenir de ma furieuse envie de vivre comme eux, ces vagabonds nautiques. Utopie de de ces années-là qui me laisse encore un goût de nostalgie.

    Tom Neale, un type sans pareil qui vécu en tout presque 20 ans en solitaire sur l’île de Suvarov. J’ai trouvé cet homme, décédé depuis, très attachant.
    Après son départ, les navigateurs venaient à Suvarov s’occupper du jardin de Tom Neale, puis, devant ce qui était devenu un lieu de pèlerinage, les autorités des îles Cook ont rasé sa cabane et ses plantations avec un bulldozer pour éviter que cette expérience de vie se propage. Devant cette volonté d’éradiquer ce témoignage d’une vie simple mais riche et exemplaire pour la sauvegarde de la planète, j’ai été triste.
    Amitiés,
    Régis.

    Répondre
  2. Guillaume Auteur de l’article

    Salut Régis. Si tu as toujours « le bonheur sur la mer », ça nous intéresse de le lire. Plusieurs blogs de navigateurs signalent que le site de Suvarov est occupé, en saison, par des permanents chargés de faire payer l’accès au lagon et d’en réglementer la visite. Tout ceci est bien triste en effet… les îles sauvages sous les tropiques sont de plus en plus rares.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *