De Guernesey à Bréhat

Oléo au bassin Victoria, St Peter Port, Guernesey

Malgré l’excellente place attribuée au bateau au port de St Peter dans le bassin Victoria, le sommeil ne vient pas. Lorsque vers 2h30 du matin un SMS de Jean-François m’informe qu’ils sont arrivés j’étais encore éveillé et me suis offert le luxe de lui répondre.

Mangareva et Aqua-Vitae à l'escale à Guernesey

Au petit matin, croiser nos amis, même en coup de vent, était un vrai plaisir. Ils attendaient à la pompe à gasoil pour faire un plein et partir en suivant. Ce jour là nous partons aussi pour l’île de Bréhat à la marée haute de l’après-midi.

Navigation dans les vagues

Cap sur Bréhat à la sortie du port, je hisse la grand-voile pour m’apercevoir que le système d’attache du nouveau réflecteur radar gêne le rail du guindant. Une erreur idiote. Je tente de monter au mât en navigation sans succès à cause du roulis, retour à St Peter où je négocie 15 minutes de réparation sur le ponton d’attente.

Mouillage de la Corderie à Bréhat

La traversée est un peu fatiguante, nous abordons la houle de travers et naviguons au prés serré. Les Roches Douvres ont été négociées à la voile malgré le vent d’Ouest et un courant défavorable. La nuit sans lune est un peu sombre mais quelques étoiles brillaient. Nous arrivons à Bréhat fatigués mais contents d’être dans le mouillage abrité de la Corderie.

Aujourd’hui nous attendons un vent à peu près favorable (et pas trop fort) pour tirer un bord vers le Nord-Ouest tant que faire ce peut, car nous avons toujours ce satané vent d’Ouest qui ne nous quitte pas ! Cela devrait nous mener à Salcombe si nous partons demain.

En attendant, nous visitons l’île et vaquons à nos occupations. Notre coffre tient le coup malgré les forts coups de vent que nous subissons et l’éolienne produit assez de courant pour alimenter frigo, lumière, ordinateur, instruments et les diverses pompes à eau.

Pain

Nous faisons du pain presque tous les jours et Anso devient une experte en la matière. Ils deviennent de plus en plus gonflés et moelleux. Pain aux céréales et aux pignons, pain aux olives, pain à la tomate, pain au lait et au miel, quel plaisir de les savourer chaud à la sortie du four !

Barbecue

Cette escale est aussi l’occasion d’essayer le barbecue qui s’avère tout à fait satisfaisant. Le gaz est moins romantique que le charbon mais plus rapide à allumer et à chauffer tout en étant moins encombrant et peu onéreux.

Barbecue

Ce barbecue fonctionne très bien malgré le vent et s’avère pratique. Seul le support, optionnel, très cher à l’achat et peu pratique m’a déçu. J’ai finalement fabriqué un système avec des tasseaux en bois pour poser l’engin dans le cockpit.

Attache des pare-bats

L’escale est aussi l’occasion de mettre un peu d’ordre et de bricoler. Fini les pare-bats qui gênent le passage et finissent à l’eau dans le roulis grâce à un système d’accroche spécifique qui les maintient entre les filières.

Oléo échoué à Bréhat

Les oeuvres vives d’Oléo sont en bon état. Malgré un carénage récent des algues se sont déjà accrochées. L’hélice était couverte d’un végétal blanc qui s’est facilement détaché à la brosse après séchage.

Télécharger au format PDF (imprimable)

2 réflexions au sujet de « De Guernesey à Bréhat »

  1. Guillaume Auteur de l’article

    Info : après un séjour à Roscoff et à Batz avec nos amis de Jaoul (article à venir) nous profitons d’un vent favorable (enfin !!) pour partir vers l’Irlande. Régis et Michèle sont quand à eux au départ vers les Scilly. Tout se passe bien à bord, la mer est calme et le vent tout ce qu’on peut rêver de mieux. Il nous faudra environ 3 ou 4 jours pour arriver. Bises à tous ceux qui nous suivent. Guillaume & Anso

    Répondre
    1. Guillaume Auteur de l’article

      Nous sommes actuellement aux îles Scilly, en partance vers l’ouest profitant d’un vent favorable et calme. Quelques articles sont en cours de rédaction.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *