Visite des dauphins

Dimanche, au lendemain de notre départ de Batz, 5h30 du matin.

– Oh ! Guillaume !

L’appréhension permanente du danger en mer me fait bondir de la couchette de quart. Anso est dans le cockpit et me désigne du doigt quelque chose à bâbord.

Un gros animal qui souffle s’approche de l’étrave. Dans l’obscurité il semble énorme. Mon équipière me demande s’il s’agit d’une baleine, option qui ne me ravirait guère… j’attends la collision le coeur battant, mais rien.

Rapidement d’autres formes noires sortent de l’eau en groupes synchronisés, pas de doute, il s’agit de grands dauphins.

Je me dis que nous avons de la chance de les avoir avec nous. Dommage qu’il fasse nuit, j’espère avoir au moins 5 à 10 minutes d’émerveillement sinon plus.

Oléo avance à deux noeuds dans une mer d’huile et un vent très faible, tout est calme. Les dauphins nous tournent autour et se frottent de temps en temps à la coque. Leurs cris et mouvements résonnent très bien dans le bateau. On essaye de les compter, il y en a environ dix.

20 minutes passent et ils sont toujours là. J’attrape l’appareil photo et tente de les « shooter » malgré l’obscurité. Je ne prends jamais de photo en flash et de toute façon, je ne veux pas perturber ces animaux.

30 minutes. Ils s’en vont. Persuadé qu’ils ont terminé leur visite, je rentre pour terminer ma sieste. Mais sitôt couché Anso m’informe qu’ils reviennent : la seconde partie du spectacle commence, encore plus belle que la première.

Les dauphins font quelques bons à l’arrière puis viennent nous dire « coucou » à babord, pour finir sous l’étrave.

On remarque de petits groupes, une « maman et son petit », et des individus isolés.

Pause. Je ne rentre pas, persuadé qu’ils reviendront encore une fois.

Le final aura bien lieu et il est à la hauteur de nos attentes. Les dauphins se mettent à tribord du côté du soleil levant. On assiste à un joli lever de soleil avec des dauphins au premier plan.

Puis, comme pour nous dire « au revoir », ils tournent autour d’Oléo et passent tout près de la coque. L’un d’eux me souffle dans l’objectif que je suis contraint d’essuyer comme je peux.

Il y a suffisamment de soleil maintenant pour les voir évoluer sous l’eau. Leurs mouvements sont très impressionnants.

Le sourire aux lèvres, nous préparons un bon café. Le retard accumulé sur notre trajet à cause de la pétole est important, mais qu’importe, nous sommes bien en mer. Merci les dauphins pour cette petite visite !

Dans un prochain article nous vous raconterons notre trajet de Batz à Crookhaven.

Télécharger au format PDF (imprimable)

4 réflexions au sujet de « Visite des dauphins »

  1. Guillaume Auteur de l’article

    Merci Eric. On y connait pas grand chose en dauphin mais après quelques recherches il semble que ce sont des globicéphales. Après ça on a croisé plein d’autres sortes de dauphins.

    Répondre
  2. Anso

    J’ajouterai que les globicéphales sont aussi appelés « baleine-pilote », je n’avais donc pas tout à fait tort quand je demandais à Guillaume si c’était une baleine, la chose qui s’agitait à babord dans la pénombre… 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *