Balade à la Pointe du Hoc

C’est en compagnie d’Anso et d’Eric, un ami et collègue de travail, que je suis allé découvrir la Pointe du Hoc par un petit vent de SSO. Les abris situés au Sud-Ouest de la baie de Seine ne se bousculent pas dans les guides nautiques, c’est pourquoi découvrir un nouveau mouillage potentiel est toujours intéressant.

Reconnaissance dans la baie des Veys

Nous naviguons tranquillement sur une mer calme le long des cardinales Nord des roches de Grandcamp. Des pêcheurs et bateaux à moteur profitent du beau temps pour sortir. A proximité de la pointe du Hoc, la carte indique une côte plutôt haute bordée de petites falaises.

Arrivée à la pointe du Hoc

En arrivant sur place, le mouillage semble calme bien que légèrement exposé à un clapot d’Ouest. L’endroit est bondé de touristes qui profitent des vestiges et du point de vue, Oleo faisant partie du spectacle. Mais la découverte de cet endroit est une bonne surprise : l’ancre croche bien sur un fond de sable dur et nous passons un bon moment à profiter du soleil et à nous reposer.

Après avoir mouillé à la pointe du Hoc, on lève l'ancre

Le vent commence à souffler. Nous levons l’ancre à la voile direction la plage de l’Utah. Les conditions nous obligent à naviguer au près serré entre les casiers. Au banc de la Madeleine le vent forcit encore, nous jetons l’ancre pour prendre le temps de régler les voiles.

Le retour vers Carentan

Entre rentrer à Carentan et rester sur place nous optons finalement pour la deuxième solution, notre équipier du week-end supportant bien le petit clapot. Pour limiter les mouvements, le mouillage pour la nuit est choisi au plus près de la plage. Nuit un peu agitée mais fort agréable, avant de reprendre le chemin de l’écluse.

Devant les roches de Grandcamp

Télécharger au format PDF (imprimable)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *