Catégories
Articles d'Anso Vie à bord

Le minimalisme en voilier

On peut dire, avec une marge d’erreur limitée, qu’un voilier dispose de moins de volume habitable qu’une maison ou un appartement. Par conséquent, passer d’un habitat traditionnel à un bateau nécessite un arbitrage minutieux concernant les affaires qu’on y amène. Et même sur un super yacht, une démarche minimaliste est possible !

Mais en plus de l’espace limité, le voilier comporte aussi une problématique de poids des objets et de leur plus ou moins grande fragilité, pour ne pas tout casser au premier coup de roulis ou se faire assommer dans le même temps. Le capitaine aura également toujours tendance à vouloir alléger son navire pour de meilleures performances à la voile et organisera les rangements en dépit du bon sens pour une répartition optimale des poids dans le bateau.

Par conséquent, avant de vous installer dans votre voilier, vous aller devoir pratiquer avec intensité la méthode KonMari ou pour le moins trier, donner, jeter, retrier, redonner, rejeter jusqu’à ne conserver que la substantifique moelle de vos affaires. Ne pleurez pas, c’est pour votre bien.

Cette étape peut vous faire gravement culpabiliser d’avoir tant accumulé de choses bassement matérielles, mais vous allégerez votre conscience en faisant scrupuleusement attention à respecter les consignes de recyclages, en optimisant vos ressources en vendant ce qui peut l’être ou en faisant don à des associations méritantes.

Bien vite, vous serez des minimalistes accomplis dont la garde robe toute saison tient sur une seule étagère ou un tout petit équipet que vous aura laissé généreusement votre capitaine avec force soupirs. J’exclus des vêtements le ciré de navigation et gilet de sauvetage qui, à eux seuls, nécessitent une penderie dédiée, survivalisme oblige…

Et si on était des survivalistes qui s’ignorent ? au prochain épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *