Veille technologique logicielle : les solutions possibles

Le temps va me manquer pour continuer ce travail en profondeur. Alors je livre ici quelques infos sur ma veille matérielle et logicielle pour un ordinateur de bord idéal. Avec quelques considérations subjectives.

Matériel : Raspberry PI 3 vs Odroid C2

J’ai déjà parlé du premier. Le second, l’Odroid C2, est pour quelques euros de plus une vraie bombe ! Le confort d’utilisation est considérablement amélioré par la réactivité de ce mini-ordinateur qui ne prends pas plus de place qu’un Raspberry.

L’odroid C2, une sérieuse alternative au Raspberry PI 3

Odroid C2, avantages

  • Plus rapide et réactif (1,5 à 2Ghz, 64bits, disque eMMC, RAM DDR3 2Go).
  • 5 ports USB2, infrarouge, port microSD en + du eMMC, HDMI compatible 4K.
  • Excellente intégration matérielle à Linux, vidéo en 4K.

Odroid C2, inconvénients

  • Près de 2 fois plus cher qu’un Raspberry (75€ contre 35€).
  • Pas de wifi et bluetooth intégrés à la carte.
  • Consomme peut-être un peu plus.

Raspberry PI 3, wifi & bluetooth intégrés

Raspberry PI 3, avantages

  • Économique et très populaire, grande communauté, 64 bits.
  • Wifi et Bluetooth 4.1 intégrés, de nombreux accessoires.
  • Basse consommation, performant par rapport aux prédécesseurs.

Raspberry PI 3, inconvénients

  • Un peu lent pour faire tourner OpenCPN et des vidéos.
  • Support ubuntu encore perfectible.
  • La carte microSD sert de disque dur.

Conclusion sur le matériel

Dommage qu’il n’existe pas un odroid avec wifi et bluetooth intégrés, ça serait l’idéal. Si ça ne tenait qu’à moi je prendrais les deux : l’odroid comme ordinateur de bord et le Raspberry comme serveur.

Si vous voulez un serveur en plus de votre ordinateur, le Raspberry est idéal. Si vous voulez une machine qui fasse les deux : Odroid + carte wifi/bluetooth externe.

Autre complément utile : la batterie externe qui permet de faire fonctionner votre petit ordinateur 2 à 3 jours (!) de manière parfaitement autonome.

Logiciel : ce qu’on peut retenir

Passons sur OpenCPN, zyGrib & Co, ces outils sont évidemment indispensables. Vous pouvez aussi y ajouter qtVlm, logiciel de navigation multi-plateforme, qui gère le routage et une multitude d’autres possibilités pour navigateurs chevronnés.

Qtvlm, un logiciel opensource avancé et multi-plateforme, alternative avancée à OpenCPN

Solution tout en un ?

Comme base logicielle tout-en-un, citons le projet openplotter, qui en plus de fournir les softs essentiels à la nav (OpenCPN, Grib…), des connecteurs logiciels (SignalK, multiplexeurs NMEA, AIS…) et quelques outils de communication intégrés, axe ses efforts sur la domotique, pour qui souhaite tout gérer avec des capteurs et actionneurs. UX à améliorer et pas encore à la portée de tout le monde, mais à surveiller.

Openplotter, pour les navigateurs fans d’automatismes

Le système d’exploitation

Il faut qu’il soit beau, rapide et intuitif. Une base d’ubuntu mate ou xubuntu bien configurée me semble une bonne alternative. Ubuntu gère bien le wifi (partage de connexion, hotspot) et le bluetooth (qui permet entre d’utiliser des hauts-parleurs ou casques audio sans fil compatibles avec cette technologie).

Full plug & play ?

Là ou il y a vraiment un truc à faire, c’est côté connecteurs logiciels. Vraiment ça serait cool qu’en branchant un GPS, un AIS ou un pilote, pof ! Tout fonctionne ! Tout plug-and-play ou avec une interface belle et intuitive.

Le cloud idéal

Sur ce sujet, j’ai passé du temps. Car pour le voyageur c’est franchement un vrai plus. Le cloud fait automatiquement vos synchronisations de photos et vidéos qu’il va chercher directement dans vos smartphones. Il gère vos fichiers et les partages, fait des backups sur votre serveur et en ligne, propose des plugins de type agenda, notes, etc. et peut servir de station multimédia.

Interface de Nextcloud

L’outil idéal que j’ai pu tester est de loin Nextcloud, qui fait parfaitement tout ça avec en prime une jolie interface intuitive, des plugins pour publier ses positions GPS et pour communiquer en VoIP. J’en suis devenu fan. Son seul défaut : il est lent ! Ce n’est pas catastrophique mais suffisamment pour être gênant, surtout quand il fonctionne sur un Raspberry.

Calendrier de Nextcloud

L’alternative (française) est Cozycloud, un projet développé avec des technologies super rapides (go, erlang…), mais encore trop instable aujourd’hui. Cozy est fait pour disposer d’un cloud personnel embarqué, mono-utilisateur, avec des plugins pour gérer ses comptes bancaires et faciliter la vie administrative.

Interface de Cozy

Pour sa maturité, ses fonctionnalités multi-utilisateurs et super-connectées qui permettent à tout l’équipage d’avoir son compte et d’accéder aussi aux comptes des bateaux voisins, je préfère Nextcloud. En espérant que les performances s’améliorent.

Station multimédia

Regarder un film, mettre de la musique, gérer ses playlists, louer un DVD. Tout cela est possible avec Kodi, surtout sur Odroid qui offre des performances justes parfaites. Votre Raspberry PI3 saura faire la même chose, mais préférez le full-HD à la 4K.

Kodi, une véritable station multimédia

Les autres logiciels

Bureautique, communication, etc. l’avantage de linux, c’est qu’on dispose de tout ce dont on a besoin à faible coût. Des milliers de logiciels à portée de main pour gérer tout ce que l’on veut. Depuis quelques années, les expériences utilisateur de ces systèmes se sont vraiment améliorées.

Installation de logiciels sous linux

Télécharger au format PDF (imprimable)

6 réflexions au sujet de « Veille technologique logicielle : les solutions possibles »

  1. Jérôme

    Salut,
    Gast … ce n’est pas de la veille technologique … c’est un cours magistral !! Je ne connaissais pas Odroid C2 avoir si le delta de consommation est important par rapport à la framboise ( as tu des chiffres la dessus?). Sous Raspberry PI3 j’obtiens 0.3/04 A que pour la Raspberry + 1 A pour l’écran ce qui fait un ensemble très raisonnable. Si on peut récupérer de la fluidité pour l’affichage sous open cpn cela pourrait être effectivement sympathique, par contre difficile de se passer aujourd’hui de Bluetooth et de wifi!! Sur ton schéma tu parles d’une clé USB SDR .. as tu testé la chose ? J’en ai une qui me regarde depuis 6 mois … mais le temps me manque.

    A+ Jérôme

    Répondre
    1. Guillaume Auteur de l’article

      Salut Jérôme,

      Concernant la consommation de l’Odroid je n’ai pas de chiffre mais son alimentation en 5V/2A suffit. Le schéma avec la clé USB SDR n’est pas de moi et je n’ai pas testé cette fonctionnalité, encore un truc intéressant à investiguer, tiens-nous au courant si tu regardes ça.

      A+
      Guillaume

      Répondre
  2. Philippe Lelong

    Bonjour,
    Concernant qtVlm qui est moche, c’est un screen shot qui doit dater d’une dizaine d’années. Ca ne ressemble plus du tout à ça, surtout la version tactile pour RPI.

    Répondre
    1. Guillaume Auteur de l’article

      Bonjour Philippe. Je tiens à te présenter toutes mes excuses pour ce paragraphe que j’ai rédigé trop vite et qui ne reflète pas la réalité. Du coup, je me suis empressé de modifier. Consacrer du temps et de l’énergie (qui plus est gratuitement) à un logiciel ne mérite pas ces propos faciles. J’ai glané un screenshoot plus récent en attendant de produire le mien à partir d’une version actuelle de qtVlm.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *