Navigation solo de La Rochelle à Nantes avec enfants

Pour son dernier voyage en 2016, Oleo fera une expérience inédite. Je connaissais déjà la navigation en solo. Puis, 15 mois passé autour de l’océan Atlantique m’a appris la navigation en famille. Il ne restait plus que la navigation en solo avec mes deux bébés à bord.

trajet-lr-nantes

Programme de ce dernier convoyage : départ de La Rochelle, cap au Nord, navigation de nuit en contournant l’île d’Yeu par l’Ouest (petit détour pour éviter les casiers), suivi de la remontée de la Loire jusqu’à Nantes centre.

555-20161024_103324

Arrivée à La Rochelle en train, préparation du bateau et paiement du port. Nos économies, largement écornées par le voyage, souffrent encore. Ce lundi 17 octobre en milieu de matinée, les filles sont excitées, hurlent, sautent, passent sans arrêt du rire aux larmes, le départ est animé. Allez hop ! Tout le monde dans la couchette avant pour le départ.

555-20161024_130547

La principale difficulté quand on navigue seul avec deux enfants de 2 et 3 ans, ce sont les passages qui nécessitent des manœuvres et de l’attention. En l’occurrence les sorties et entrées de ports, les canaux et chenaux, les endroits fréquentés. Paradoxalement, la haute mer de nuit sera l’épreuve la plus facile.

555-20161024_150744

En outre, il s’agit de gérer les imprévus. Le premier du genre se produit au large de l’île de Ré sous la forme d’une panne de gaz propane. Pas grave, on peut s’en passer pensez-vous ? Nada ! Axelle refusant catégoriquement de boire et manger froid, le problème devient absolument prioritaire.

555-20161024_173432

Les lois de Murphy ont voulu que ce problème survienne en début de voyage, mes bébés attablés et affamés attendant leur pitance à grand renforts de réclamations et de pleurs. Petit bonus, la seule bouteille qui contient encore du gaz est un modèle Français alors que l’installation est américaine.

555-20161024_141530

Nécessité fait loi, je me transforme en skipper-homme-orchestre qui court partout. Entre les travaux dans le cockpit, la gestion de la crise dans le carré et le slalom entre les divers bateaux qui naviguent au Nord de l’île de Ré, je m’active comme jamais.

555-20161024_145030

Une bonne heure d’efforts, mes enfants mangent chaud et les activités de l’après-midi commencent avec la houle du large et de nombreux chalutiers à éviter entre Ré et Yeu. Le radar est très utile, d’autant plus que la plupart des pêcheurs n’ont pas d’AIS.

555-20161024_173529

Dans le feu de l’action depuis ce matin, je décide une pause de 5 minutes dans le cockpit laissant les enfants jouer dans le carré, une fois n’est pas coutume. Fatale erreur ! Alors que le bateau restait a peu près propre jusqu’à présent, il fut tout retourné à mon retour.

555-20161025_112524

Le soleil se couche. La combinaison d’un léger bercement de la houle, de la pénombre en progression et du moelleux de la couchette seront fatals à mes bambins qui s’endorment avant le repas du soir. Je change Axelle en vitesse, lui enfile un biberon dans le gosier et au lit. Charlie continue de dormir dans la couchette avant tandis que je m’organise pour la nuit.

555-20161025_160803

On avance bien. Réveil toutes les 10 minutes, navigation côtière et nombreux pêcheurs obligent. Le deuxième imprévu arrive. Un brouillard intense dans le chenal d’accès de St Nazaire, dans la nuit noire. Plus de repos du tout, il faut veiller les bouées et les hauts fonds.

555-20161025_124439

La bonne nouvelle, c’est qu’on arrive au bon moment pour remonter la Loire jusqu’à Nantes. La mauvaise : cette dernière épreuve sera la plus dure. Naviguer dans un canal requiert une attention permanente, au même titre que mes filles qui suivent leur programme. Habillage, check & réglage pilote, changement de couche, check & réglage pilote, préparation des biberons, check & réglage pilote & passage du pont, nettoyage des biberons, check & réglage pilote pour éviter une vedette, début de première activité du matin, etc. 5 heures durant.

555-20161025_132319

Avant l’arrivée au ponton du port à sec à Nantes, filles rassasiées, direction la sieste ! Le skipper est dans un état second. Il a mal au crane et ses gestes sont de plus en plus lents. Mise en place des pare-bats et des amarres, manœuvre d’accostage dans le courant, allez, un dernier effort de concentration… ça y est ! Arrivée sans faute à destination. Au lit !

555-20161025_124758

Je m’endors, insouciant. Car jamais de toute ma vie, un réveil aura été aussi difficile. Axelle crie. Je ne sais pas depuis combien de temps, mon sommeil est au plus profond. Je la somme de se taire. Les cris redoublent. A contre cœur je me lève. Première vision d’horreur : le bateau, dans un état lamentable. Deuxième vision d’horreur, celle de la selle débordante d’Axelle, doublée d’une odeur aussi nauséabonde que possible.

555-20161025_132251

Pardonnez mon emportement. Mais quel cauchemar, après une nuit blanche et une navigation éreintante, d’être réveillé de force en début de sieste pour mettre les yeux, les mains et le nez dans la merde ! Non, jamais un réveil aura été aussi désagréable.

555-20161028_183203

Pour Oleo c’est destination finale. La navigation en 2016 est terminée. C’est au final ce qui me chagrine le plus. Car après 5 semaines d’arrêt, j’ai incontestablement pris plaisir à retrouver la mer et mon voilier. Plus que jamais, je suis tiraillé entre notre réinstallation sur la terre ferme et mon désir d’être en route pour de nouvelles aventures.

555-20161027_115709

Télécharger au format PDF (imprimable)

4 réflexions au sujet de « Navigation solo de La Rochelle à Nantes avec enfants »

  1. Bernard et Sandra

    Pas sûrs que le libellé « petites sorties » pour cet article soit bien opportun 😉
    Pour le coup, tu t’en rappelleras de cette navigation.
    Si toutefois tu avais besoin de valider le dernier UV de ton titre de skipper en chef, tu viens de passer avec brio l’option super Papa des mers.
    Félicitations!!!
    Nous accordons aussi les félicitations du jury aux moussaillonnes pour leur temps record de démontage du carré!!! Quelle efficacité les filles!!! Bravo
    Bonne suite d’installation nantaise les amis et bon repos valeureux Oléo.

    Répondre
    1. Guillaume Auteur de l’article

      Oh les amis vous nous flattez ! Bon il faut l’avouer, des traversées comme ça c’est sympa mais sportif, on est quand même mieux à deux… en encore mieux au mouillage avec nos amis qui ont de la place et plein d’énergie pour danser, chanter et faire la fête avec de la musique pas pour enfant ! Ah le bon vieux temps 😉

      Répondre
      1. Bernard et Sandra

        Oh yes!!!
        C’était une superbe soirée, un joli changement d’année sous le signe de l’amitié.
        Ti’Amaraa n’a par ailleurs toujours pas battu le record de convives détenu ce soir là: 14!!!
        On vous donne donc rdv dans un prochain mouillage pour faire exploser le compteur.
        Des bises les Amis.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *