En route pour Terre-Neuve

Oleo quitte les îles de la Madeleine le coeur serré. Une escale exceptionnelle, des paysages fabuleux, des gens chaleureux. Heureusement, le soleil nous accompagne pour notre traversée vers Terre-Neuve. La première journée est agréable. Le temps passe vite en jeux dans le cockpit.

555-P6163258

Des dauphins viennent jouer à l’étrave, les filles s’amusent comme des folles. Et quand on aperçoit enfin une baleine à quelques dizaines de mètres sur le travers, c’est l’apothéose ! On n’aura pas le temps de la photographier mais le souvenir est gravé dans nos têtes.

555-P6183303

Lorsque le nuit arrive, Guillaume est paré contre le froid. Le temps est calme, le poêle ronronne dans le bateau. Peu après minuit, le vent forcit. Notre capitaine éteint le poêle et règle les voiles.

555-20160620_070955

Au matin, Oleo navigue par 30 noeuds établis. Après quelques heures à ce régime, on attend la terre avec impatience. Mais lorsqu’on tente d’aller vers notre havre, le bateau refuse d’avancer. On mesure 50 noeuds de vent de face, le moteur rechigne. Il reste 3 milles à parcourir.

555-20160616_165140

On est fatigués, on aimerait juste être arrivés. Oleo peinant à moins de 2 noeuds contre le vent et la houle, on se déroute vers Woods Island plus à l’Est. Une heure de moteur, des casiers partout à l’arrivée. Il y a peu d’endroits pour mouiller, encore moins accessibles par ce vent. On pose la pioche en catastrophe entre les bouées. Bien sûr, on s’est engueulés pendant toute la manoeuvre. La fatigue, le stress n’aident pas. Ce jour-là, les filles sont gavées de dessins animés pour rester tranquilles. J’ai honte.

555-20160621_125957

La navigation par ici est dans les extrêmes, soit il y a trop de vent, soit il n’y en a pas assez. Mais il fait beau. 12° à l’ombre, ce n’est pas si mal et au soleil on a presque chaud. Le paysage est à couper le souffle. Les montagnes plongent dans des lochs, il y a des cascades et des plaques de neige visibles au sommet.

555-20160620_111603

Au matin, le vent s’est calmé pour quelques heures. La nuit a tempéré notre énervement, on décide de se rendre à Lark Harbour, notre destination initiale, où on pourra peut-être mettre à jour la météo et se reposer plus en sécurité.

555-20160620_132505

On mouille devant la base des Coast Guards qui nous accueilleront avec chaleur et nous imprimeront la météo des jours à venir. Il fait chaud, on crève dans nos polaires le temps d’aller au café de l’autre côté de la baie. La promenade fait un bien fou, c’est tellement beau par ici.

555-P6203324

Le jour suivant, on est sur le point de partir quand Guillaume détecte sur le flan du bateau une tâche de gasoil dans la mer. On observe. Par à coup une flaque de gasoil se forme sur l’eau. On imagine tout et n’importe quoi, Guillaume sort la gopro pour la mettre à l’eau et vérifier la coque. Et toujours cette flaque qui s’étend…

555-20160614_154659

Après avoir tout vérifié, c’est avec un intense soulagement qu’on s’aperçoit que ce n’est qu’un jerrican de diesel fissuré qui fuit sur le pont. Le gasoil coule le long du franc-bord et se déverse dans la mer au niveau d’un taquet. On transvase le contenu du bidon dans la nourrice du poêle à gasoil et on peut enfin quitter Lark Harbour rassurés.

555-P6183300

Le brouillard tombe peu à peu sur l’eau. Entre les îles montagneuses, Oleo glisse sur la mer. Le paysage est mystique, tant de pureté légèrement voilée.

555-20160621_123547

Télécharger au format PDF (imprimable)

14 réflexions au sujet de « En route pour Terre-Neuve »

  1. Xavier

    C’est sans doute rude de naviguer dans ces contrés mais les paysages sont magnifiques. J’aime particulièrement la photo du banc de brume.
    Plein de courage pour la suite de vos navigations vers les glaces.
    Je vous fais de très très gros bisous.
    Xavier

    Répondre
  2. Anso Auteur de l’article

    Merci Xavier ! Les paysage sont véritablement fabuleux. Mais la navigation est exigeante, on souffre un peu de temps en temps ! Plein de bisous à toi aussi, à très bientôt,
    Anso

    Répondre
  3. Michele

    Enfin, vous l’avez vu votre baleine !
    Que faut-il endurer Anne-Sophie pour voir de si fabuleux paysages.
    Une pensée particulière pour toi. Tiens bon.
    Plein de bisous à toute la petite famille.

    Répondre
    1. Anso Auteur de l’article

      Merci Michèle ! On a vu plein d’autres baleines après, c’est fantastique ! Il faut les mériter parfois, c’est vrai, mais il y a aussi plein de belles journées. Les petites sont en forme et Charlie adore voir les icebergs, les baleines et les dauphins, ça fait plaisir. Bises, Anso

      Répondre
  4. sigrid

    Ces épreuves forgeront à jamais l’histoire (et quelle histoire !!) de votre famille, c’est magique de vous suivre
    omme Xavier je suis en admiration devant le banc de brume. J’aimerais embarquer avec vous, quitte à me recroqueviller dans le petit coin lecture de Charlie ! Hâte de découvrir la suite des aventures nordiques. Plein de bisous

    Répondre
    1. Anso Auteur de l’article

      Merci Sigrid. On se dit de temps en temps avec Guillaume que si on survit à ça, on survivra à tout :-). Le voyage se poursuit toujours plus au nord avant un retour prévu pour août/septembre. Bises, Anso

      Répondre
  5. sigrid

    PS : ne pas avoir honte de gaver les filles de dessins animés si nécessaire. Avec ce qu’elles vivent !! Alors la honte, hop par dessus bord hein Anso !

    Répondre
    1. Anso Auteur de l’article

      J’apprécie le soutien ! On a jeté nos scrupules aux orties ces derniers temps concernant les dessins animés. L’écran est une bonne babysitter quand on ne peut pas faire autrement. Mais ça fait un peu mal de les voir à ce point hypnotisées 🙁

      Répondre
  6. Anne

    Alors moi j’ai honte quand je vois que Charlie écrit déjà si bien son prénom..Si tu voyais les dessins de victoire, qu’on comprend encore à peine quand elle dit son prénom! Sois super fière de ce que tu fais avec tes filles ! Bravo ma filleule! Bon courage pour les nav plus difficiles!

    Répondre
    1. Anso Auteur de l’article

      Salut Anne ! On n’a pas beaucoup de mérite, il faut bien trouver des activités quand on est coincés sur le bateau H24. Comme Charlie aime bien apprendre les lettres, ça fait passer le temps ! J’ai hâte de voir Victoire et Héloïse, elles ont du bien grandir depuis notre départ. Bisou

      Répondre
    1. Anso Auteur de l’article

      Merci les Gautier ! On a hâte de vous voir à Nantes. Comment va Suzanne ? Vu comment Axelle a changé, elle doit être elle aussi en passe de devenir une vraie petite fille ! Biz

      Répondre
  7. MIELOT (BRUN)

    bonjour Anne Sophie

    je découvre ton blog dont Juju m’avais parlé…quelle aventure de partir comme ça ! malgré les galères ça doit être grandiose de se lancer dans un tel projet !
    Profitez bien de cette belle expérience !

    Anne

    Répondre
    1. Anso Auteur de l’article

      Bonjour Anne, merci pour ton message. On est arrivés au Groenland et c’est tout simplement fabuleux ! On profite, on profite ! Je te souhaite un très bel été. Anso

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *