Le journal américain

Je lis. Souvent. Trop d’après Guillaume. N’ayant pas grand chose à me mettre sous la dent en ce moment, je profite de notre escale à Beaufort, Caroline du Nord, pour prendre le journal.

NB: Beaufort se prononce ‘Biouforte’ de ce côté de l’océan. Peut-être savez-vous qu’à chaque escale, nous devons contacter la douane ‘to report a movement’. Mon interlocuteur a mis un certain temps à comprendre où nous étions arrivés car dans ma grande naïveté, j’imaginais que Beaufort se prononçait Beaufort, tout simplement.

Petit aperçu de mes lectures.

En première page, un article intitulé « Unisex Bathroom not enough ». Il s’agit de savoir dans quelle salle de bain doit aller un étudiant transgenre, né de sexe féminin : celle des femmes, celle des hommes ou bien une salle de bain ‘unisex’ ?

La page 7 est entièrement dédiée aux récentes arrestations de la police et ça fait froid dans le dos. Pas tellement pour la longue liste des délits, mais plutôt à cause des 27 portraits en couleur des ‘criminels’, affichés dans le journal avec leur nom, prénom, date d’arrestation et, non le moindre, motif d’arrestation. On passe de la tentative d’étranglement à la conduite sans permis, de la violation de conditionnelle, à la possession d’héroïne.

Page 15, c’est un article, classé dans les points de vue, intitulé « March to socialism not inevitable ». Pour l’auteur, la Fabian school (think tank et un club politique anglais de centre-gauche créée en 1884) et donc le socialisme a introduit aux Etats-Unis des concepts comme « creation of racist offences, continual change to create confusion, teaching sexual and homosexual information to children, enhanced immigration to destroy identification, emptying churches and dependency on state benefits ». L’auteur et son groupe de pensée, « work for smaller government, lower taxes, adherence to the Constitution, a freed up free enterprise system, and a personal freedom with personal responsability. »

Les deux titres suivants sont évocateurs : « Go easy approach on drug users only costs society more money » et « Money driving push to accept climate change ».

God Bless ! Les pages 16 et 17 sont entièrement consacrées à la réclame des différentes Eglises du coin. ‘Dublin Grove, a safe harbor’, ‘Spring Hope’, la ‘Reelsboro Christian Church’ qui propose à chacun de ses membres son ‘own program of workship, mission service, fellowship’ le tout ‘under the leadership of the Holy Spirit’. Il y a la ‘Lowland Church of Christ, an old-time Country Church’, la ‘Amity Christian Church’ qui précise ‘we love the Lord, we love people’. La ‘Daily Bread of Life Ministries’ spécialisée pour les malades : ‘If you or a loved one are sick or hospitalized, please visit us for healing that really works’. Il y a aussi un certain ministre évangéliste qui propose une ‘Church on wheels’…

Dans le supplément, au chapitre des publicités, une qui propose à toutes les ‘motivated churches’, un programme pour entraîner un groupe de membres à devenir des ‘Disciples’ comme ceux des Evangiles afin qu’ils aillent et fassent des disciples dans toutes les nations (Matthieu 28:19).

‘Why pay more ? Rifles, bow & pistols. Best prices anywhere on rifles & pistols’. Pour illustrer l’annonce, c’est une femme qui brandit un fusil à lunette.

Pour info, une maison 3 chambres, cheminée, vaste séjour, jardin, à deux pas des restaurants et des commerces et vue sur la rivière coûte $174,500.

Et enfin, pour finir la touche santé, une annonce pour le ‘6th Annual Health and Wellness Fair & American Red Cross Blood Drive’ avec au programme : Free Health Screening (Cholesterol, Blood pressure, BMI and More), Diabetes/Nutrition Presentations, Health Lectures, Cooking demonstrations, etc.

J’aime lire. C’est tellement instructif !

Bon, j’avoue, c’était un journal gratuit.

Télécharger au format PDF (imprimable)

4 réflexions au sujet de « Le journal américain »

    1. Anso

      La question est de savoir s’il faut vraiment retenir tout ça ? Beaucoup de lectures sont destinées aux oubliettes. Bisou

      Répondre
  1. Vincent

    Tu as fini les livres de ta liseuses ? Je peux te rechercher des trucs si tu as des envies particulières.

    J’ai du mal à comprendre comment la parution des gens arrêté s’accorde avec la présomption d’innocence, mais j’imagine que c’est un détail. C’est ton employeur qui doit être content de voir que tu t’es fait arrêter pour possession de drogue…

    Le prix de l’immobilier vous donne des idées ?

    Bisous

    Répondre
    1. Anso

      Coucou, j’ai encore pas mal de stock pour la liseuse, mais je n’ai pas pris le temps de la recharger en nouveautés ces derniers temps, encore une chose à faire… Du coup je ramasse ce qui traîne !
      Mon éducation de juriste est épouvanté par certaines méthodes américaines. J’espère que nous n’y viendrons pas en France, mais où s’arrête le « progrès » ? Déjà, même au bout du monde, vous pouvez nous suivre à la trace. Aujourd’hui, ça nous sert, mais cela nous desservira-t-il un jour ?
      Il y a des coins où on se dit qu’il ferait bon vivre (quand on aura appris l’américain). Mais pas maintenant !
      Bisou

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *