Naviguer à Barbuda

Au nord-est de l’arc antillais, en dehors de la route traditionnelle nord-sud, se situe une île dépourvue de relief et entourée de nombreux récifs coralliens. Un espace quasi désert, la ville de Codrington étant l’unique agglomération avec quelques hôtels de luxe éparpillés. En dehors de cela, de superbes plages de sable fin ainsi que des coraux grouillants de poissons colorés et de tortues. Cet article donne quelques informations en complément de ce que l’on peut trouver dans les guides nautiques, afin de profiter pleinement de l’île.

555-vlcsnap-2016-01-13-17h06m55s182

Avant de s’y rendre il faut faire sont entrée à Antigua, le plus simple étant de passer par English Harbour ou Jolly Harbour. Il est possible de faire cette démarche à distance depuis Codrington mais c’est long et difficile. Ça coûte un peu cher, 48$US pour Oleo et ses occupants, mais il vaut mieux être en règle. Sur Antigua, profiter un peu de la côte Est est une bonne idée avant de mettre le cap sur Barbuda.

555-vlcsnap-2016-01-17-12h43m32s201

Venons-en à notre île. Il faut savoir que Barbuda est sujette à la houle. Celle qui vient du nord se propage facilement jusqu’au sud-est. A notre arrivée au bord de la grande plage à l’Ouest de Cocoa point, alors que cette côte nous paraissait parfaitement protégée nous avions un bon mètre de creux ! Impossible de débarquer sur la plage à cause des rouleaux. Cependant, ce mouillage est certainement agréable par temps très calme.

555-gravenor-maps

La seule zone vraiment protégée de l’île se trouve être Gravenor Bay à l’extrême sud-est. Ce havre est à l’abri de toute houle grâce à de nombreux récifs coralliens, dont « Palaster reef » qui s’étend jusqu’à « Spanish point » et une deuxième barrière de récifs très proche de la côte et qu’il faut oser franchir.

555-20160116_094759

Bien entendu l’accès à la zone protégée se mérite, il faut éviter les récifs et disposer d’un bateau ayant un tirant d’eau limité. A l’heure actuelle, nous sommes seuls dans ce lagon tandis qu’une dizaines d’autres voiliers sont mouillés en retrait. Le vent souffle, au large une houle de 3m déferle sur les récifs et Oleo est stable dans sa piscine turquoise.

555-vlcsnap-2016-01-13-17h04m14s15

Pour franchir la barrière de récifs proche de la côte, on trouve facilement un passage en repérant une zone claire. On peut avancer doucement, le fond de sable est régulier. Puis un vaste lagon s’étend offrant une profondeur uniforme d’environ 2m, alors que les cartes indiquent de plus faibles sondes avec de nombreux récifs.

555-20160116_095056

Les patates de corail à éviter sont noires, à ne pas confondre avec les taches foncées qui sont des herbiers que l’on peut franchir avec prudence. L’idéal est de mouiller dans une zone claire protégée par une vaste étendue de récifs, ce qui n’est pas très difficile tant il y a de place une fois dans le lagon.

555-20160116_095842

Il est impératif de mouiller dans une étendue d’eau claire, composée de sable, pas trop près du récif et de ses patates, ni trop près de la côte composée d’herbiers et de petits rochers isolés. Ainsi le mouillage sera sûr et respectueux de la faune et de la flore. A ce titre une ancre de grande dimension avec une bonne capacité d’enfouissement est un vrai plus, car le sable est très fin et une ancre trop petite peut facilement labourer. J’y ai déposé une bonne longueur de chaîne, sur du sable clair.

555-vlcsnap-2016-01-13-16h49m43s104

Ici point de sargasse, l’eau est bleue turquoise quoi qu’un peu trouble, proche de la côte on peut nager avec des tortues et des poissons de toutes formes et couleurs. Il y a une petite plage très protégée, idéale pour nos deux bébés. Derrière s’étend des broussailles qui doivent être bondées de bestioles qui piquent car nos jambes sont attaquées, il ne faut pas oublier de débarquer avec un minimum de protection.

555-20160116_100241

Si vous visitez Barbuda ou souhaitez le faire n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour échanger quelques infos. Au moment de publier cet article nous commençons notre séjour à St Martin, île touristique et chère où l’on vous taxe de 20€ dès votre arrivée pour avoir le droit de poser l’ancre dans un mouillage rouleur… heureusement l’île à aussi ses charmes, suite au prochain numéro !

Télécharger au format PDF (imprimable)

2 réflexions au sujet de « Naviguer à Barbuda »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *