De la normalité

D’aucuns nous jugent un peu fou. Certains, pour être parti tout simplement, d’autres pour avoir choisi le voilier comme moyen de transport et de maison, pour emmener de si jeunes enfants, pour vouloir atteindre les glaces et pour plein d’autres motifs divers et variés.

Pourtant, plus nous avançons, plus nous rencontrons de gens aussi fous que nous et même bien plus ! Ici, une famille de quatre enfants, tous des garçons de moins de dix ans ; Là, un couple qui a vendu son affaire en métropole pour remonter quelque chose dans l’île qui leur plaira ; un bateau qui teste un moteur complètement électrique ; un couple avec plusieurs tours du monde derrière eux ; et des enfants de tous les âges, des bateaux de toutes les tailles, des beaux, des laids, des bien équipés, des épaves ; et des gens si différents, des jeunes, des vieux, des riches, des pauvres, de toutes les nationalités.

On est nombreux sur les flots, si nombreux que nous naviguons dans une norme. Nous sommes comme les autres ou presque. Des aspirations semblables, des trajets similaires, des rêves identiques et peut-être aussi la même envie d’être unique.

Télécharger au format PDF (imprimable)

4 réflexions au sujet de « De la normalité »

  1. Papi & Mamie

    On est chacun, unique. Et nous avons chacun une vocation profonde, unique. Si nous ne nous lançons pas sur les chemins qui nous y conduit, aussi fous paraissent ils, nous passons à côté de notre vie.
    Et ceux qui ont de la chance ne croient pas à la chance.
    Donc bonne continuation à la petite famille et à bientôt à Saint-Martin!
    Papi et Mamie

    Répondre
    1. Guillaume

      Oui, à bientôt à St Martin ! En effet même si ça demande beaucoup de temps et d’énergie, prendre le risque de se réaliser est motivant, cela en vaut la peine.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *